Battle Royale : Chaos Empire

Il ne doit rester qu'un seul survivant
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alexie Williams

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexie Williams
Elève de première
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 30/06/2007

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Arme: Mégaphone
Surnom: Alex'

MessageSujet: Alexie Williams   Dim 1 Juil - 16:40

Nom : Williams
Prénom : Alexie
Âge : 17 ans
Nationalité : Anglaise
Maladie éventuelle : /

Classe : B
Niveau : Première


Description physique : Si il y a bien quelque chose au monde qui ne tracasse pas Alexie, c’est bien son physique. Ne nous méprenons pas : la jeune fille ne se croit pas jolie, elle s’en moque, tout simplement. Ses cheveux bruns coupés au dessus des épaules bouclent naturellement, sans qu’elle puisse s’expliquer le phénomène dans la mesure où ceux de sa sœur restent raides. Selon ce même vœu de nonchalance, elle les laisse le plus souvent faire ce qu’ils veulent, leur passant simplement un coup de brosse matinal. Cependant, même s’il est clair qu’ Alex’ se situe assez loin de la catégorie « visage ingrat », c’est l’assurance qui émane de ses yeux vert qui frappe en tout premier lieu.

En effet, une espèce d’aura d’indépendance, un charme presque animal se dégage de la jeune fille. Svelte mais pas maigre, de taille moyenne, peut être un tout petit plus petite que sa sœur, elle arbore un corps très finement musclé par la pratique plus ou moins régulière de la natation, seul sport qui trouve grâce à ses yeux.

D’un naturel garçon manqué, Alexie ne cherche nullement à mettre en avant ses courbes pourtant assez avantageuses. Préférant de loin des vêtements pratiques et confortables, elle rechignera toujours à porter jupe, robe et jean trop serrés, se sentant bien plus à l’aise dans un jean baggy et un haut moulant qui épousera le moindre de ses mouvements.

En conclusion, malgré des traits fins et des lèvres que sa sœur se plait à qualifier de beaucoup trop pulpeuses les rares fois où elle jette un coup d’œil plus appuyé que les autres au miroir, Alexie est une jeune fille au look décontracté et au charme naturel.

Caractère : Il est indéniable que la première impression que donne Alexie lorsqu’on la rencontre est celle d’une jeune fille volontaire, au caractère bien trempé et une assurance à toute épreuve. Du côté du « monde adulte » comme elle se plait à le qualifier, on la verrais comme quelqu’un d’effronté, et de rebelle à toute forme de règlement.

La vérité réside dans cette dernière affirmation. Alex est véritablement allergique aux ordres, auxquels elle n’obéira presque jamais, sauf certaines circonstances bien évidemment… En somme, dans le cas du Colonel.

Cependant, pour comprendre Alexie, il faut prendre en compte Ambre, sa sœur jumelle. Inséparables, les deux jeunes filles n’ont pas l’habitude et détestent être séparées. Leur caractère, relativement semblable, les pousse à se liguer ensemble contre toute forme d’autorité. Mise à part celle du Colonel, bien sûr. C’est avec Ambre que Alexie se sent le mieux, à la fois sœurs et meilleures amies, c’est dans leur complicité que réside cette assurance qui les caractérise. Comment se sentir seul, ou menacé, lorsque quelqu’un partage presque les mêmes pensées que vous ? Seulement, le cas d’Alexie se complexifie lorsqu’on la sépare d’Ambre sur un laps de temps trop long. Déboussolée, la jeune fille perd alors de sa superbe, trop préoccupée pour songer à se draper dans sa carapace d’indépendance. Elle se réfugie alors le plus souvent dans le mutisme et le renfrognement, histoire de ne pas se laisser démonter totalement.

Au delà des règlements, qu’elle trouve stupides la plupart du temps, Alexie déteste l’injustice. Vraiment. C’est d’ailleurs la seule chose qui parvient à la mettre réellement en colère. Si vous voulez susciter le mépris chez la jeune fille, donnez lui des ordres, si vous voulez vous retrouver plaqué au mur, soyez injuste. Cela dit, attaquez-vous à sa soeur, et la réaction sera tout aussi violente.

Côté social, son caractère enthousiaste et bien trempé, son rire facile et son humour lui attirent la sympathie des gens, et elle est donc assez sociable, préférant comme on l’a comprit, la foule à la solitude. La seule exception à cette règle : un bon livre. Passionnée de lecture, Alexie aime à s’évader quelques heures au travers des pages d’un bouquin. De préférence un bouquin racontant le destin de héros exceptionnels. Quelque chose qu’elle ne connaîtra jamais. Les destins de héros, c’est bon pour son père ça.

De plus, depuis quelques temps, Alexie à prit l’habitude d’évacuer la pression où la montée de ses colères en allant nager, jusqu’à tout oublier. Le sport, un exutoire ? Elle ne l’aurait jamais cru deux ans plus tôt mais c’est apparemment ce qui la calme le plus.

Histoire : Alexie est née un frais matin du mois de septembre, environ cinq minutes après sa sœur jumelle, Ambre. Leurs parents, John Williams et sa femme Anne étaient respectivement haut gradé de l’armée anglaise et officier, mais cette dernière quitta son emploi pour s’occuper de ses filles à plein temps. En effet, le Colonel Williams étant très peu présent, et la jeune femme ne voulant pas confier ses enfants à une vieille gouvernante aux principes démodés, elle avait résolu de prendre en charge l’éducation de sa progéniture... et aussi quelque peu poussée par son mari, il fallait l'admettre. Mère poule, prévenante, Anne était une femme douce et quelque peu effacée, et c’est très jeune que les jumelles comprirent que leur mère ne parviendrait jamais à leur imposer sa volonté. 80% du temps, c’était elles qui avaient le dernier mot. C’est ainsi que Alexie, arrivée à l’âge de huit ans à force d’insolence et d’effronterie, n’en fit plus qu’à sa tête. C’est aussi à ce moment que leur colonel de père fit une apparition stupéfiante d’autorité. Foudroyée sur place par un tel charisme, la petite fille qui n’avait jamais vu un père dans cet étranger qui passait de temps à autre une nuit à la maison, se plia presque pour la première fois de sa vie à un ordre qu’elle jugeait aberrant. Intimidée au départ, elle avait finit, au bout d’une semaine, à concevoir du respect pour John Williams et commencé à voir en lui sinon un père, mais un mentor. Manque de chance, l’objet de son admiration quitta la maison quelques jours après, prétextant une mission très importante. Alexie s’était demandé ce qui, au fond était plus important que ses filles.

Effectivement, du haut de ses neufs ans, elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi toutes ses camarades d’école avaient un père à domicile. Quelqu’un qui venait les chercher à l’école, qui les emmenait au zoo, au parc, à la fête foraine. Un père était-il fait pour s’occuper de ses enfants ou pour passer son temps au travail ? Avec un sentiment d’injustice de plus en plus prononcé –pourquoi est-ce qu’elles ont un papa et pas moi maman ? – Alexie s’engouffra allégrement dans l’adolescence. C'est-à-dire dans les ennuis.

Arrivée au collège, Ambre et elle, déjà complices, passèrent au rang d’inséparables. Liguées dans l’adversité, c'est-à-dire contre les surveillants et tout autre membre de l’administration chargé de leur beugler des ordres à longueur de journées. Elles commencèrent à désobéir juste pour le plaisir et à tendre des guet-apens aux « préposés aux ordres » dans les couloirs de l’établissement. Leur année de cinquième, particulièrement, les verra squatter toutes les heures de colles possibles et inimaginables. Toujours désinvoltes, armées de leur charme désarmant et de leur facilité à parler aux autres, elles se forgent une réputation de semeuses de troubles populaires, bien que les deux jeunes filles n’aient besoin que de l’une et de l’autre pour se sentir bien.

L’année suivante, on tenta le tout pour le tout en les séparant, chacune dans une classe différente, au grand dam de leur mère qui se doutait de ce qui allait arriver. Butée, Alexie se renferma sur elle-même. Toujours au fond de la classe, camouflée derrière un mutisme menaçant, la jeune fille laissa ses notes chuter sans lever le petit doigt, elle qui avait toujours été une bonne élève –et oui, on peut être agitée du bocal et faire de bonnes études. De gentiment insolente, elle passa à carrément insultante, et les seuls moments où l’on pouvait encore lui parler sans risquer de subir une crise de colère ou de mauvaise humeur étaient encore les récréations, où elle rejoignait immédiatement sa sœur.

La leçon fut retenue, on les replaça dans la même classe l’année suivante, où tout revint à la normale. Seulement Alexie se sentait encore plus remontée contre l’adulte en général, persuadée qu’il n’était d’un dictateur injuste qui avait essayé de la séparer de sa sœur. Armée d’une colère intérieure grandissante –et sans doute aussi par une crise d’adolescence arrivée là avec un timing exceptionnellement mauvais- elle passa en seconde haut la main, car elle avait lutté pour recouvrer son statut d’excellente élève, une fois sa sœur retrouvée.

Cependant, il était désormais clairement prouvé que les deux jumelles avaient un problème avec la discipline. Apprenant cela, leur père que l’affaire ne sembla pas vraiment dérangé outre mesure, tenta de rassurer leur mère en contactant un pensionnat réputé pour la discipline qu’il imposait. Usant de certaines de ses relations, le Colonel n’eut aucun mal à ouvrir les portes de l’établissement à ses deux jeunes rebelles. Bien que réticentes à l’idée de quitter le foyer familial ainsi que leur mère, qu’elles adoraient malgré tout, les deux jeunes filles n’eurent pas d’autre choix, comme d’ habitude, que de se plier au bon vouloir de leur autoritaire paternel.

Seulement, le lycée fut le théâtre, en cours d’année, d’une crise de colère particulièrement violente. En effet, une partie de la classe avait été en voyage scolaire d’une durée de deux semaines. Ambre et Alexie en faisaient partie, et, lorsqu’elles étaient revenues, un prof plus malveillant que les autres leur avait posé une interrogation sur ce qu’ils avaient vu durant leur absence. La note avait été évidemment catastrophique, et les critiques sardoniques de leur prof avait mis le feu aux poudres. Se sentant victime d’une énorme injustice, révoltée par la sournoiserie affichée de l’homme, Alexie s’était jetée sur lui. Surpris, il s’était reculé, avait trébuché sur la chaise de son bureau et s’était affalé au bas de l‘estrade, s’ouvrant la tête et écopant d’un traumatisme des cervicales qui lui avait valu de porter une minerve pendant plusieurs mois.

Lorsqu’on l’avait interrogée, en conseil de discipline, Alexie avait simplement répondu qu’elle ne l’avait pas touché, qu’il était tombé sans son aide mais qu’il l’avait mérité. Ce qui lui avait valu un allé simple vers ce que certains appelaient la classe B. La classe des enfants en difficulté et des délinquants notoires encore scolarisés. Alex’ s’était vivement défendue : elle ne voulait pas changer de classe. Elle avait menacé : elle deviendrait invivable si on la séparait de sa sœur, mais rien n’y avait fait. Son colonel de père s’était contenté de surgir de nulle part pour lui asséner.

" Soldat, quand on commet une faute, il faut en assumer les conséquences. "

Malgré l’impression tenace que son père ne réprouvait pas totalement son geste, Alex’ avait finit par hausser les épaules, récupérer ses affaires et gagner sa nouvelle classe. Elle fut vite rejointe par sa sœur, arrivée là après avoir provoqué une catastrophe de son cru. L’année avait reprit son cours, et les deux jeunes filles passèrent en première sans difficultés.

Arme reçue pour le jeu : mégaphone
Chambre n° : 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig Helies
Elève de terminale
avatar

Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 06/06/2007

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Arme: Smith and Wesson
Surnom:

MessageSujet: Re: Alexie Williams   Dim 1 Juil - 16:55

Bien, bonne fiche
Validée

Chambre 12 avec Ambre
Arme : Mégaphone

Je t'invite à aller t'inscrire à la saison 1 dans le forum "vie du forum"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alexie Williams
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» première colo numérique d'un cheval [alexie]
» LES SEPT ROYAUMES (Tome 1) LE ROI DEMON de Cinda Williams Chima
» KR + WIP BMW Williams Fw24 Tamiya + détaillage + dio
» [Alexie, Sherman] Flight
» Tad Williams [Fantasy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Battle Royale : Chaos Empire :: Hors RP :: Personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: